Élections municipales 2014 à Landerneau

Activité économique, Commerces

Six idées fortes : Des halles au centre-ville ?

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 02 mars 2014 - aucun commentaire



Pourquoi ?
Pendant 6 ans, la municipalité a essentiellement soutenu les projets en périphérie, à proximité des grandes surfaces.
Le centre-ville en souffre fortement : les boutiques ferment, le nombre de logements vacants a doublé (600 aujourd'hui).

Comment ?
Il est urgent d'implanter une "locomotive" alimentaire au centre-ville. La disponibilité des locaux de l'ancien Monoprix est une opportunité rare : y installer des halles permettrait de soutenir le marché et développer la fréquentation de la rue piétonne.

Combien ?
Dans le cadre de la politique économique de la CCPLD, l'acquisition publique des locaux serait fiancée par les loyers des futurs commerçants locataires.

Six idées fortes : des propositions concrètes et réalistes au service d'un projet tourné vers la proximité et les services au quotidien.

Une dynamique d'avenir au centre ville : des halles rue de la Fontaine blanche ?

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 28 janvier 2014 - aucun commentaire



Communiqué de presse

Il est des réalités qu'il vaut mieux s'avouer pour tenter d'y répondre : le commerce au centre ville de Landerneau se meurt. Pour bonne part, cela s'explique par le développement des zones commerciales de périphérie : ces dernières années, avec le soutien actif des élus actuels, les zones commerciales du Bois noir et du Leck n'ont cessé de s'agrandir. Nous pensons que cela doit clairement s'arrêter, et que le tapis rouge ne doit plus être déroulé devant la grande distribution : un autre développement économique est possible.

Cet autre développement commercial, que nous appelons de nos vœux, est basé sur la diversité et la proximité des commerces. L'avenir du centre-ville passe par une offre commerciale "du quotidien", et une rénovation de l'habitat, ces deux initiatives conjointes permettant d'installer une nouvelle dynamique. En ce sens, il est une urgence toute particulière, à laquelle nous voulons répondre : il faut réimplanter une offre de produits alimentaires au centre ville.
La disponibilité des locaux de l'ancien Monoprix est une opportunité rare car le site présente énormément d’atouts. Plusieurs pistes existent et doivent être explorées avec les commerçants locaux et ceux du marché. Ainsi, nous pensons que l'installation de halles pourraient soutenir le marché actuel en lui permettant de se développer, mais aussi servir de "locomotive" bénéfique pour la fréquentation de la rue piétonne.

Ce faisant, nous nous inscrivons dans un tout autre projet que la municipalité actuelle : nous refusons de baisser les bras, et refusons de considérer que le centre-ville doit devenir progressivement un "musée à ciel ouvert", consacré au tourisme et à la promenade.
Art contemporain, touristes, rue St Thomas,... nous pensons que Patrick Leclerc se trompe de priorité...

Plus que d'un programme d'animations ponctuelles, le centre-ville a besoin de services du quotidien !


Tiphaine Leteuré, Frédéric Le Saout