Élections municipales 2014 à Landerneau

Progrès social et Services publics

Tribune - TAFTA : Un « grand marché transatlantique » contre les peuples

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 05 décembre 2015 - aucun commentaire

Tribune publiée dans le "Tambour de ville" du mois de décembre 2015

TAFTA : Un « grand marché transatlantique » contre les peuples

En juillet 2013, l'Union Européenne et les États-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord commercial bilatéral, le « TAFTA ». Ce projet est l'aboutissement de plusieurs années de lobbying des grands groupes industriels et financiers.

Au delà de la réduction des droits de douane (qui ont pourtant un rôle de régulation non négligeable) ce projet vise à fusionner les réglementations, pour démanteler ou affaiblir les normes qui limitent le profit des entreprises. Nos règles sociales, sanitaires et environnementales, très différentes de celles des États-Unis, sont ainsi menacées.

Ce projet prévoit également un mécanisme, très dangereux pour la démocratie, dit de « règlement des différends ». Celui-ci permettrait aux entreprises transnationales de porter plainte contre un État, ou une collectivité territoriale, dès lors qu'une loi ou qu'une réglementation fera entrave au commerce et à l'investissement !

Alors que l'opacité des négociations est totale, les citoyens se mobilisent et interpellent les élus. En Allemagne, l'opinion publique est très sensibilisée à ce projet, et cela influence la positon de leurs dirigeants. En France, la prise de conscience progresse aussi : en témoignent les centaines de municipalités, de départements et même de régions qui se déclarent « hors-TAFTA ».

Comme par le passé (mise en échec des accords AMI en 1998, ACTA en 2012...) c'est par la mobilisation du plus grand nombre que nous arriverons à stopper ce projet de soumission de nos sociétés aux intérêts marchands des multinationales.

S'informer : www.collectifstoptafta.org

Six idées fortes : Gratuité du bus

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 02 mars 2014 - aucun commentaire



Pourquoi ?
Pour que les transports en commun deviennent progressivement une alternative à la voiture, il est nécessaire de les rendre plus attractifs.
Le prix d'un A/R (2 tickets en général) est souvent dissuasif. En devenant gratuit, accessible à tous, le bus devient aussi plus convivial et plus pratique.

Comment ?
Nous améliorerons le réseau actuel :
  • Évolution vers des lignes plus pratiques
  • Adaptation des horaires à ceux des établissements scolaires
  • Prolongement des lignes aux communes voisines : Pencran, Plouédern, Dirinon...
  • Développement progressif de l'amplitude horaire
Combien ?
120 000 € pour couvrir la gratuité + 50 000 € pour améliorer la qualité du réseau = 170 000 € par an, en partie couverts par l’élargissement du périmètre, et donc la participation de nouvelles entreprises.


Six idées fortes : des propositions concrètes et réalistes au service d'un projet tourné vers la proximité et les services au quotidien.

Six idées fortes : Tarif social de l'eau

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 02 mars 2014 - aucun commentaire



Pourquoi ?
Pas de vie sans eau. Chacune et chacun a le droit à un volume suffisant d'eau pour son hygiène et sa santé.
Pourtant de plus en plus de personnes ont des difficultés à payer leurs factures et sont menacés de coupure.

Comment ?
Nous agirons pour une baisse des tarifs de l'eau :
  • Nous supprimerons le système d'abonnement : chaque foyer paie 95€ de part fixe, avant même la première goutte ! Ce système pénalise les consommateurs économes.
  • Nous reviendrons sur les faibles tarifs des gros consommateurs industriels, ce qui représente 50% de l'eau consommée à Landerneau.
Combien ?
On nous promettait une baisse des tarifs de l'eau par l'adhésion à la SPL « Eau du Ponant ». Il est temps de passer aux actes ! Les nouvelles règles de facturation associées au retour à une véritable gestion publique permettront des économies importantes.


Six idées fortes : des propositions concrètes et réalistes au service d'un projet tourné vers la proximité et les services au quotidien.

Six idées fortes : Plus de services publics à Kergreis

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 02 mars 2014 - aucun commentaire



Pourquoi ?
Le quartier de Kergreis est une petite "ville" de 3000 habitants qui se trouve trop éloignée de nombreux services publics.

Comment ?
Nous souhaitons installer dans le quartier :
  • Une antenne de la médiathèque (livres, CD, DVD, magazines, accès internet...)
  • Une ludothèque, permettant aux Landernéens de découvrir de d'emprunter de nombreux jeux
  • Un local jeune encadré
  • Un lieu convivial pour les permanences sociales et associatives
Combien ?
Des locaux municipaux sont déjà disponibles, un investissement de 50 000 € sera nécessaire pour les adapter.
Le coût de l'encadrement (1?5 à 2 agents à temps plein) restera modeste : personnes déjà en poste, concours financier de partenaires institutionnels...

Six idées fortes : des propositions concrètes et réalistes au service d'un projet tourné vers la proximité et les services au quotidien.

Réseau de bus, transports en commun, gratuité...

Rédigé par Frédéric LE SAOUT - 20 janvier 2014 - aucun commentaire



Communiqué de presse

« Les premiers résultats du bus gratuit le samedi sont très encourageants (+50%) et il convient de s’en réjouir.

En reprenant cette proposition ancienne de Démocratie Écologie Solidarité, l’équipe majoritaire a eu le nez creux, et a confirmé ainsi qu’il est possible de développer de façon très significative les transports en commun à Landerneau.

Pour Dynamique d’Avenir, le développement de services publics de qualité est une priorité. Le dossier des Transports en commun sera l’un des grands enjeux de la prochaine mandature concernant la Communauté de Communes. Nous proposons au préalable que la CCPLD prenne la compétence de ce service public afin de développer une offre sur l’ensemble du territoire. Les besoins dans ce domaine sont très importants, création d'une liaison Daoulas-Landerneau, extension du bus à Landerneau aux communes limitrophes, service dans le sud de la communauté, réflexion pour valoriser le réseau ferroviaire déjà en place…

Pour assurer la réussite de ce nouveau service, Dynamique d’Avenir souhaite y associer la population et créera un groupe de travail constitué de particuliers, d’associations et d’élus. Une grande réflexion sera lancée sur l’élargissement de la gratuité du bus, car dans toutes les communes où cette option a été choisie, la fréquentation a doublé dans un délai de un à deux ans. À Landerneau c’est possible, en particulier en tenant compte de l’élargissement du périmètre du transport en commun et de la contribution des employeurs. »