Élections municipales 2014 à Landerneau

Tribune - La charité n'est pas la solidarité

- 10 novembre 2016 -


Tribune publiée dans le "Tambour de ville" du mois de décembre 2016

La charité n'est pas la solidarité

La presse locale nous rappelait encore récemment que les travaux de rénovation de la maternité de notre hôpital public était co-financés par la grande distribution locale. Des articles entiers ont été consacrés à cette opération, le supermarché étant même décrit comme « citoyen » du fait de ce « don »... Apparemment donner ne suffit pas, il faut surtout que ça se sache.

Je ne me réjouis pas de cette situation. En effet, si ces travaux à la maternité sont sans doute les bienvenus, leur financement par une entreprise privée souligne la mauvaise santé de deux outils majeurs de notre modèle social : l'impôt et la sécurité sociale.

Le 1er est sans cesse décrié alors qu'il est le principal moyen de redistribuer la richesse créée par l’action de tous. La 2nde n'est vue que comme un déficit qu'il faut supprimer alors qu'elle est un acquis social fondamental : elle a permis, au XX ème siècle, de passer de la charité ciblée des « bons maîtres » à la solidarité entre citoyens.

Pourquoi parler ici de l’impôt ? Parce que les « dons » des entreprises leur permettent de réaliser des réductions d’impôts massives, et nous privent donc de moyens de financement pour nos services publics et en particulier nos hôpitaux.

Cette substitution progressive de l'action publique (de santé ici, mais on pourrait aussi parler de la culture...) par des initiatives privées revient en fait à laisser les acteurs économiques dominants choisir ce qui est important ou non, en fonction de leurs intérêts…
Financés via l’impôt, ces choix seraient faits démocratiquement par nos élus, dans l’intérêt de tous.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot fmiu ? :